Cyril HUBERT

"Biérologue est un métier passionnant... C’est le meilleur métier du monde !"

Zoom sur Cyril, Ambassadeur Biérologue de l'association "Le Tour des Terroirs"...


Votre parcours professionnel ?

Issu de la restauration traditionnelle et gastronomique, j’ai eu la chance de travailler dans des établissements Relais & Châteaux de renom, qui pour certain d’entre eux avaient 19,5/20 au Gault & Millau et 3 macarons. J’ai, après 15 ans dans ce métier, fait ma reconversion dans l’univers merveilleux de la biérologie, en obtenant mon Certificat de Sommelier Suisse de la Bière (Doemens). Cette évolution réussie je la dois en grande partie à Hervé Marziou, qui m’a conforté dans mon envie de me lancer dans le domaine de la bière, et qui m’a ensuite fait devenir à mes débuts, biérologue à l’AFB (Association Française des Biérologues) dès sa création en 2015.

La première bière que vous avez bue ?

En bière artisanale ma première bière était une Duchesse de Bourgogne.

Comment êtes-vous devenu passionné de bière ?

Vraiment par hasard, un ami m’a emmené chez un grossiste en Suisse qui avait un très gros étalage de bières, donc c’est en sortant de chez lui que j’ai découvert ce qu’était la bière artisanale, ensuite tout est allé très vite pour moi, 3 semaines après j’avais mon certificat de sommelier en bière.

Pouvez-vous nous parler du métier de Biérologue ?

C’est un métier passionnant... C’est le meilleur métier du monde! Un métier qui a ses avantages et ses inconvénients, comme tous les métiers, mais le métier de biérologue ma permis de découvrir une passion : la bière tout en gardant la passion de mon ancien métier : la gastronomie. Mettre l’art de la dégustation au service de la gastronomie, me permet de garder un lien avec des chefs de cuisine, de mettre en avant l’alchimie des saveurs, et de créer des synergies avec des gens de talent. Mon métier me fait de plus en plus voyager (hors contexte actuel) car j’ai l’immense chance d’être jury international. Notre mission est de resacraliser la bière en accompagnant les acteurs de la filière en amont (agriculteurs, maltiers, houblonniers, brasseurs, mais aussi les restaurateurs et les cavistes) et bien sûr d’éduquer le consommateur.

Une bière coup de cœur ?

Ouiiii la Pohjala Sajand CellarSeries : Barrel Aged Imperial rye Baltic Porter qui vient tout droit d’Estonie, probablement la meilleure bière que j’ai bu dans ma vie, en tout cas celle qui m’a donné le plus de sensations.

Un accord met & bière incontournable ?

Je vais en donner deux car avant de les découvrir en accord avec la bière je n'appréciait pas ces mets : Berliner Weiss (Brasserie Stone) et huîtres Fines Claires N°3 et Stilton au Porto avec une Strong Ales maturée en barriques ou un Barleywine.

Pour vous, qu’est-ce qu’une bière de terroir ?

Pour moi une bière de terroir est une bière produite sur un sol spécifique (en France par exemple), laissant place a des caractéristiques spécifiques : minérales, hydrologiques, atmosphériques, topographiques, ou encore des notions de latitude, d’humidité, d’ensoleillement, et autres facteurs climatiques qui vont influer sur les fruits de ces écosystèmes, comme faisant part de la signature du terroir, avec des matières premières produites ou cultivées sur ce sol, mettant en avant un savoir-faire séculaire certain, une notion de vrai, de naturel, d’authentique, comme autrefois, avec une connotation très affective mélangeant tradition et idéalisation du passé, en plus du plaisir et de la convivialité.

Qu’est qu’une bonne bière ? Quels critères de sélection ?

Tout dépend du contexte... Qu’est ce qu’on attend d’une bonne bière après avoir faire un gros travail qui nous a demandé beaucoup d’énergie dans le jardin en été ? Qu’elle soit légère et rafraîchissante! Pour moi une bonne bière c’est une bière qui peu importe le contexte général dans lequel je vais la déguster, va me donner du plaisir, sera plus ou moins conforme au style de base. Une bonne bière me donnera envie de la partager avec les gens que j’aime, et fera donc ressortir le côté convivial qui lui va si bien. Concernant ses critères de sélection, il faut que visuellement elle m’attire déjà parle marketing de son contenant, puis par son apparence, elle doit me donner envie de la boire. Ensuite j’aime y retrouver de l’âme, je n'aime pas m’ennuyer, certaines bières sont …. inintéressantes et cela se ressent dans le produit. Après j’ai différents styles de prédilection, donc là je suis un peu plus à cheval sur les caractéristiques du style. Mais la notion de plaisir reste la plus importante.

Un conseil à donner aux amateurs de bière pour déguster une bière ?

Commencer par la déguster dans de bonnes conditions : déjà avoir une bonne bière de qualité, un verre pas trop épais, ni trop fin adapté à la dégustation en fonction du style, la bonne température de dégustation (et non de consommation souvent trop froide), un cadre qui va dans le sens : impossible pour moi de déguster un Barleywine servi dans un gobelet en plastique en plein concert de rock.

Un conseil à donner aux brasseurs pour brasser une bière ?

La brasser avec amour, respecter les produits et surtout être intransigeant avec les règles d’hygiène, pour être constant dans la qualité.

Pourquoi avez-vous accepté de devenir Ambassadeur du Goût dans l’association ?

Car l’état d’esprit d’Elise et sa personnalité m’ont plu : avoir la possibilité de collaborer avec des grands chefs talentueux et ainsi garder ce lien avec la gastronomie. Il y a aussi le fait de pouvoir mettre en avant les bières françaises de qualité et le terroir français, avec des confrères/consoeurs doués, que j’apprécie énormément. Et aussi, je ne m’en cache pas, pour élargir mon réseau et avoir une médiatisation plus importante.

Le projet le plus fou que vous avez réalisé dans votre carrière jusqu’à aujourd’hui ?

Ma carrière est encore petite je ne suis dans le milieu que depuis 5 ans seulement... Mais j’ai l’immense chance d’avoir participé à deux championnats du monde, d’être devenu jury international et ainsi de voyager... Le voilà le projet le plus fou que j’ai fait : c’est celui d’avoir eu le courage de sortir de ma zone de confort pour me lancer dans un milieu inconnu, dans un métier inconnu pour avoir ensuite une vie heureuse et épanouie dans mon métier. Jamais je n'aurais pensé faire tou cela en si peu de temps.

En fait, c’est l’expérience de ma vie, l’aventure ne fait que commencer !

CONTACT:

Cyril Hubert

info@les-degustateurs.com

+41 (0)79 748 17 83




Abonnez-vous à notre newsletter

Nous suivre : 

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc

©2019 Le Tour des Terroirs. Elise Grandidier. Photographie Nicolas Villion