top of page

Pane Vivo - Adriano Farano



"Pane Vivo : Miches d'auteur"


Le pain est l’aliment le plus emblématique de l’histoire humaine. En artisan passionné,

Adriano Farano a créé l’enseigne Pane Vivo et son pain qui fait du bien !

Autrefois journaliste, Adriano Farano a rejoint la famille des boulangers passionnés et engagés.

Chercheur primé par l’université américaine de Stanford (Californie), il prend conscience de la pauvreté nutritive de nos pains modernes. Si la recette originelle du pain est simple : un mélange de farine, d’eau et de levain, sa consommation est associée aux mots d’intolérance, de poids et de problèmes de digestion, le pain est accusé des pires maux alimentaires, devenu pauvre en fibres, car hâtivement panifié à coups de levure.


Pain de qualité


Adriano Farano a décidé de se lancer après des années de recherche dans la fabrication de son pain de qualité.  À l’origine le concept était de le proposer aux restaurants principalement gastronomiques. L’arrivée de la crise du Covid a quelque peu changé la donne. Les restaurants fermés, il se décide à vendre directement ses pains aux particuliers


Pane Vivo, le pain qui vous veut du bien


Le pain fabriqué par Adriano Farano est au blé dur avec une farine unique et un levain ancestral naturel pour favoriser sa qualité digestive. En détail, sa particularité est liée au choix d’une farine d’une variété ancienne la « Russello » n'ayant jamais fait l'objet d'hybridation génétique et d’un levain (100% naturel) appelé « Viviana ».

En effet, Adriano Farano explique que la levure, même en petite quantité, fait perdre tous les bénéfices du levain. Le pain Pane Vivo est, par ailleurs, « moulu à la meule de pierre ». Au final, il est facile à digérer, plus riche en fer et en fibres, d’une richesse en oligoéléments, notamment en fer, comparable à celle de la viande, il contient aussi moins de sel et d’additifs et il est surtout succulent !


Redécouvrir les blés


« Pourquoi ne pas visiter ne serait-ce que pour une heure, un champ de blé quand on est boulanger, à l’instar des dégustateurs de vins qui découvrent ainsi les différents cépages ? », interroge Adriano. C’est ainsi qu’il dessine également les contours d’une boulangerie du futur, questionnant sans cesse, affirmant sa démarche liée à la redécouverte de la biodiversité des blés, notamment d'une variété ancienne de blé dur, éclipsée par les variétés modernes à haut rendement, mais appauvries en nutriments.


Répondre aux enjeux climatiques


Tous les pains Pane Vivo sont élaborés à partir d’une farine de blés, dont le rendement est cinq fois inférieur à celui de ces nouvelles variétés.

« Je viens de rencontrer un agriculteur français qui cultive déjà d’autres blés anciens, et qui serait intéressé à planter le Russello, qui ne pousse actuellement qu’en Sicile », se réjouit-il. C’est ainsi qu’Adriano Farano fait face, à sa manière, aux défis climatiques et agronomiques et aux enjeux liés à la santé du consommateur.


Qu'il s'agisse du Sapiens, du Livia aromatisé au romarin et olives, ou du Shéhérazade enrichi de sumac et za'atar, chaque pain Pane Vivo est préparé avec la même base et se distingue par sa durée de conservation d’au moins une semaine. Il peut être congelé sans altérer sa qualité. C’est ainsi que ce pain occupe aujourd’hui une place privilégiée sur notre table.



Contact :

Pane Vivo

Site Internet : https://panevivo.com


Article rédigé par Isabelle Debuchy

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page