Maison Cachée - Sarah Alba et Alban Charton

Dernière mise à jour : 24 oct.


« Ramener un restaurant au centre du village »


Maison Cachée est le fruit d’un jeune parcours en tandem, celui d’Alban et Sarah. Au gré des premières expériences professionnelles de chacun, les deux se rencontrent dans les cuisines du Bristol (Paris 8e), après avoir officié pour des tables toutes plus étoilées les unes que les autres.

De Paris vers de nouveaux défis

Nous sommes en 2018 quand souffle un vent nouveau pour leurs projets futurs : l’envie d’une aventure plus simple, et plus indépendante. Quand frappe l’épidémie de Covid-19, les longs mois d’attente apportent leur lot de lucidité quant à la suite que doivent emprunter Alban et Sarah. “La première chose que nous voulions, c’était quitter Paris” explique Alban. C’est finalement vers la Bretagne que le couple se dirigera, après un périple de plusieurs semaines sur les routes de France. La région dont est originaire Sarah va devenir un lieu d’évidence : “les endroits que nous visitions étaient jusqu’à présent sans racines pour nous, sans accroche. Au bout d’un moment, on s’est dit que notre endroit c’était le Morbihan” relate-t-elle.

Les recherches vont bon train, mais les cuisines ne correspondent pas à leur recherches : “trop de volume, trop de couverts” par rapport au projet imaginé. Le lieu idéal semble relever du mirage, jusqu’à ce qu’un agent immobilier (et ancien cuisinier) leur propose en dernier recours de visiter “une toute petite cuisine” à Rochefort-en-Terre. La visite se fait un samedi matin. Le soir même, Alban et Sarah envoient une lettre d’intention pour acquérir le lieu, futur havre de Maison Cachée.

Maison heureuse, maison cachée

“On a fini par trouver ce que l’on cherchait, avec cette idée de cuisine de village” explique Alban. Nichée dans le petit village de Rochefort-en-Terre (600 habitants), Maison Cachée va naître très vite. “Au début on partait de rien, sans savoir où aller. La chance que nous avons eue, ce sont les personnes rencontrées ici, qui ont été présentes jusqu’au bout, et qui nous ont fait confiance” explique Sarah. Ce n’était pourtant pas gagné. Les deux veulent “ramener le restaurant au centre du village” et faire profiter les habitants locaux d’une offre à la fois qualitative et accessible, mais les producteurs de la région sont indépendants, et ne désirent pas automatiquement commercer avec les restaurateurs. “Ils étaient autosuffisants et la plupart ne travaillaient pas avec notre profession” relate Sarah. “Certains d’entre eux étaient sur la défensive, et il a donc fallu négocier et expliquer notre projet en présentant une demande de petits volumes, et surtout une carte qui évoluerait en fonction de ce qu’ont les fournisseurs” ajoute-t-elle.

Une carte ancrée dans son terroir

Ce sera donc une carte “à l’ardoise” pour Maison Cachée, qui choisit par là de créer un lien direct entre les clients et les producteurs. “On voit qu’il y a une demande de la part des clients vis-à-vis de certains produits qu’ils ne voient plus dans leur assiette” explique Alban. Maison Cachée oeuvre pour un “bon sens cuisinier” qui associe simplicité, bon goût et générosité tout au long de la rencontre avec les fournisseurs jusqu’à l’accueil des convives. Six mois après son ouverture en mai 2022, le lien créé connait même ses premiers habitués : “Des clients reviennent régulièrement, justement parce que la carte bouge. Et c’est ce qu’on voulait” relate Sarah.

Alors que la nouvelle table de Rochefort-en-Terre prend vie et participe à l’économie locale grâce au concours des fournisseurs alentour, Alban et Sarah constatent un rêve devenu réalité : “nous sommes très satisfaits, voire bluffés par le début de l’activité” admet Alban. “Certes, nous avons démarré pile avant le début de la saison, et avons donc pu profiter de la demande estivale, mais on se rend compte que notre modèle est tout aussi valide en période dite creuse : là où la plupart des tables ouvre peu à cause des flux trop faibles, nous n’avons besoin que d’une vingtaine de couverts pour avancer. Quelle que soit la fréquentation, nous aurons finalement toujours suffisamment de monde à notre table” conclut Alban.


Contact : Maison Cachée Tél : 02 97 61 04 71 Adresse : 9 rue Haute Candre, 56220 Rochefort en Terre

Mail : maisoncachee.restaurant@gmail.com

Site Web : https://www.facebook.com/restaurantmaisoncachee/


Article rédigé par Baptiste Crespim Bidarra




38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout